La presse en parle

Publié le 20/03/2019 – LA DEPECHE DU MIDI Beauzelle (31)

Théâtre : le triomphe de «Jeanne de Castille»

  • 4 comédiens dont Isabelle (2e à droite), comblés par le public et salués par de très longs applaudissements./ Photo DDM.
4 comédiens dont Isabelle (2e à droite), comblés par le public et salués par de très longs applaudissements./ Photo DDM.

Pour la première partie du 30e anniversaire de la création de la troupe de théâtre amateur de Beauzelle, la pièce créée et jouée par les comédiens, «Jeanne de Castille» de Christine Wystup, a remporté un triomphe, samedi dans le petit théâtre du Pigeonnier des arts (centre culturel). Une centaine de spectateurs remplissait les places disponibles.

Ce drame repose sur la performance d’Isabelle Dieudé jouant le rôle-titre. Elle a dévoilé au public un jeu dramatique puissant, reflétant au cours de ses 48 ans d’emprisonnement : la révolte, la lassitude et enfin l’acceptation de son emprisonnement par Jeanne. Le triomphe est bien sûr le sien, bien accompagné par les seconds rôles.

Isabelle Dieudé assure également la mise en scène sobre, mais efficace avec un moine fantomatique assurant les quelques changements de décor. Les costumes étaient superbes, l’aura lumineuse des projecteurs appuyait la dramaturgie de cette longue histoire, ou se mélange l’oppression des femmes, mais aussi les calculs politiques de cette tranche d’histoire.

La deuxième partie de l’anniversaire aura lieu en septembre.

Publié le 06/06/2018 – LA DEPECHE DU MIDI Beauzelle (31)

photo 2018-06-02

Les comédiens avant de saluer leur public chantent en commun un air satirique sur les porteurs de portables tous égaux./ Photo DDM.

 

Très vif succès de la dernière création des «Santufayons», ce dernier samedi dans le Pigeonnier des arts (centre culturel), devant une salle remplie. Ils jouaient une pièce de Gilles Dyrek : «La touche étoile». Suite de sketchs sur l’addiction aux outils de communication. Seul décor un mur de téléphones portables que les comédiens saluaient en faisant tourner leurs mains bras levés, à la fin de chaque sketch. L’auteur a démarré sur les travers de ces communications téléphoniques et internet ou avant de trouver enfin son correspondant il faut passer par une suite de phases préparatoires pour aboutir à une coupure. les spectateurs ont eu droit entre autres sketchs tous parfaits : aux mariage par internet, aux réunions d’affaires soldées rapidement par «on se téléphone». Autre sketch mémorable : un accouchement ou la mère, le médecin et le mari interrompent les poussées, pour répondre au téléphone et ou la fin de l’accouchement restera secrète pour la vie future de la pièce, mais déclenche le plus gros éclat de rire du public. Le sketch de SOS technique suscite aussi les rires, les trois préposés répondant les banalités habituelles en disputant une partie de poker.

Les textes sont mordants, la mise en scène fluide (assurée par Isabelle Dieudé) avec comme dans toutes les troupes amateurs un décor mobile ici, essentiellement composé de chaises, manipulées rapidement par les acteurs sans briser l’action théâtrale. Bref, une soirée mémorable soulignée des fusions de rire des spectateurs et applaudie longuement en fin de spectacle sur un ultime sketch ou l’ensemble des comédiens chantent un air satirique sur la «connerie» des porteurs de portables tous égaux. Les comédiens réunis dans le hall d’entrée de la salle, ont reçu avec plaisir les remerciements et félicitations des spectateurs pour cette première très réussie. Le programme 2018-2019 en cours de préparation, sera dévoilé pendant les congés.

La Dépêche du Midi

Les anciens articles

 

 

Publicités